Décision n° 4-E-1993 du 1er février 1993 affaire n° 5-E-93

DÉCISION N° 4/93 DU 1er FÉVRIER 1993

(N° D’ORDRE : 4 – AFFAIRE N° 5/E/93)

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL,

Statuant en matière électorale conformément aux articles 23 à 25 et 80 de la Constitution et à l’article LO.92 du Code électoral, sur le retrait de la candidature de Aboubakry DIA aux élections présidentielles du 21 février 1993, a rendu la décision suivante :

Vu la Constitution, notamment en ses articles 23, 24, 25 et 80 ;

Vu le Code électoral, notamment en son article LO.92 ;

Vu la loi organique n° 92-23 du 30 mai 1992 sur le Conseil constitutionnel ;

Vu la lettre en date du 1er février 1993 de Monsieur Samba NDIAYE, mandataire du Parti Africain Écologiste (PAE-Sénégal), déposée au greffe du Conseil constitutionnel le 1er février 1993, et enregistrée le même jour sous le n° 5/E/93, aux termes de laquelle il confirme le retrait de la candidature de Aboubakry DIA à l’élection à la Présidence de la République du 21 février 1993, conformément au télégramme du 28 janvier 1993 parvenu au Conseil constitutionnel le 29 janvier 1993,

DÉCIDE :

Il est donné acte à Aboubakry DIA du retrait de sa candidature à l’élection à la Présidence de la République du 21 février 1993.

Aboubakry DIA ne figure plus sur la liste des candidats à l’élection à la Présidence de la République du 21 Février 1993.

La présente décision sera affichée au greffe du Conseil constitutionnel et sera en outre publiée par toutes autres voies jugées opportunes.

Délibéré par le Conseil constitutionnel dans sa séance du 1er  février 1993, où siégeaient Monsieur Babacar SÈYE, Vice-président, Président, Madame Marie-José CRESPIN, Messieurs Amadou SO et Ibou DIAITE ;

Avec l’assistance de Maître Doudou Salmone FALL, Greffier en chef.